Votre affichage va être magnifique ! Merci de ne plus utiliser IE ! Le donner recevoir
la banniere du site GHU en BZH
Nous sommes en . bzh le Lundi 13 Juillet 2020
Merci d'être sur mon site. Il est environ 0 heure 29 ! C'est très tôt en France ! Pour votre santé, il est recommandé de songer à aller (ou retourner ) dormir.

Le REIKI


Avertissement


Le praticien Reiki ne dispense en aucun cas de diagnostic ni de soins médicaux.
Les soins Reiki ne remplacent ni le médecin ni les médicaments.


Par ordre de dernière intervention :

An / mois/ jour - Sujet traité
2020:06:09 - se_proteger
2020:06:09 - recapitulatif_symboles
2020:06:09 - positions-reiki
2020:06:09 - mise_en_route_reiki
2020:06:09 - meditation-reiki
2020:06:09 - ma_pratique_reiki
2020:06:09 - les_cinq_principes_REIKI
2020:06:09 - imperatif_REIKI
2020:06:09 - contrat_guerison_REIKI
2020:06:09 - REIKI_a-distance
2020:06:09 - Origine_du_reiki
2020:06:09 - Donner_recevoir



Des vidéos pour la pratique


Des enregistrements sonores pour la pratique

  • Bibliographie succinte


  • DONNER et RECEVOIR

    Tout d´abord, mettons-nous en phase sur le vocabulaire :

    Une situation vous est présentée. Elle vous "interpelle" et vous désirez entreprendre quelque chose. Nous ne chercherons pas ici ce qui vous y amène, nous ne sommes pas en psychiatrie. Vous désirez y mettre votre énergie, vos connaissances techniques, votre sens des relations humaines, tout ce que vous pouvez pour tenter d’apporter à l´autre ce qu´il demande, ou du moins la part dont vous pensez disposer. Il est le "demandeur", vous êtes le "donneur". L´acte, l´action, qui va suivre, nous la nommerons ici "traitement". Le demandeur vous apporte par son questionnement, une ouverture nouvelle sur une autre vie, la sienne. Il attend de vous une aide pour sortir d´où il est, pour avancer, bref, il désire que vous l´aidiez à trouver une réponse qui lui convienne : il s´implique dans la démarche de changement qu´il désire.

    Il y a sa demande et votre écoute, il y a déjà un échange.

    ◊ Tout demandeur a le droit d’avoir la possibilité de rendre un "quelque chose" pour équilibrer, à ses yeux au moins, le traitement qu´il a reçu.
    ◊ Pour celui qui donne également il faut éviter de donner sans retour, cela crée un déséquilibre.

    La façon la plus simple d´équilibrer un échange serait de rendre un traitement par un autre traitement. Cela suppose que les deux parties soient en possession de moyens de mesure des apports et échanges réciproques. Ce qui est rarement le cas, mais cela se produit. Et c´est l´idéal en fait, car si l´équilibre est ainsi atteint, il n´y a même pas le besoin d´envisager d´aborder le sujet.

    ∞ Dans la vie de tous les jours, il arrive que quelqu´un donne par exemple des heures de gardiennage d´un animal pour une voisine et reçoit des légumes et des fruits d´une autre voisine qui n´a pas de bête. Dans ce cas aussi l´équilibre du "donner-recevoir" est atteint. L´équilibre peut se refermer sur une large boucle, puisque tout n´est qu´UN et que tout est LA SOURCE.

    CE N’EST PAS L’ACTE QUE L’ON "PAYE"
    MAIS LE TEMPS QUE LE DONNEUR A CONSACRÉ QUE L´ON RECONNAIT.

    Car, pendant ce temps, il aurait bien pu :

    1 ­ travailler pour gagner sa vie et être rémunéré en conséquence.
    2 ­ être avec sa famille et s’occuper des siens.
    3 ­ s´occuper tout simplement de lui.

    l´équilibre

    L´équilibrage du traitement reçu peut prendre la forme de don en espèces, de cadeau, de fleur, de billet de banque, de place à un spectacle, de l´accomplissement d´une tâche en retour. Si on ne veut pas utiliser d´équilibrage direct par l´argent, parce que ce qu´il représente pose problème ou pour toute autre raison d´éthique personnelle, rien n´empêche de faire don à un organisme d´utilité publique oeuvrant par exemple pour la sauvegarde de l´enfance ou la protection des animaux.
    Si l´on n´est pas prêt à recevoir quelque chose en échange d´un traitement, il faut se demander si l´on n´a pas une tendance à se sous-estimer ou un problème à recevoir des autres, car par un refus de recevoir en retour on risque d´éveiller chez l´autre le sentiment d´une dette, d´en faire un mendiant ou un assisté permanent.
    Inversement, une personne qui ne veut que consommer, sans donner quelque chose en échange, ne participe pas activement au processus du traitement reçu. Dans le cas d´un traitement par un professionnel (médecin, avocat, garagiste, naturopathe, plombier, etc ), c´est un tarif fixe qui est imposé. Et il est connu d´avance. Il est important d´offrir au demandeur l´occasion de payer son traitement, afin de ne pas "l´obliger". Il n´est pas malsain d´en parler avant le début de traitement, au contraire. Il est préférable, avant d´entamer une série de ´´traitements´´, de définir clairement ensemble comment et pourquoi et pour quel montant et sous quelle forme s´effectuera l´échange.

    La loi universelle du DONNER-RECEVOIR découle du principe naturel de la résonance.
    La clarté de la situation permettra une plus grande efficacité des échanges d´énergie.

    Voici de vieux proverbes qui recèlent une grande part de vérité éternelle :
    Comme tu fais ton lit, tu te couches.
    Ce que tu as semé, tu récolteras.
    Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l’on te fasse.

    Selon les lois spirituelles,
    il faut un échange d’énergie pour maintenir l’harmonie de l’univers.


    En vérité :

    1 - donner et recevoir ne font qu’un.
    2 - Sache que l’autre ne raisonne pas comme toi, il n’a pas ton kharma, chacun a le sien.
    3 - Le "gratuit" n'est pas forcément "sans valeur".
    4 - Le "gratuit" est très respectable. Plus que le "payé", même, à mon avis !



    Haut de page
    CSS Valide !