la banniere du site Grande Harmonie Universelle en BZH banière du site Grande Harmonie Universelle

Accédez à une information spécifique

Nous sommes en . bzh le Samedi 2 Mars 2024
Bonne soirée ! Il est 21 heure 23. Bienvenue sur mon site. Bonne lecture.


Dernières interventions sur le site : Le 1er mars 2024 -___
Plan global du site -*- Recherchez rapidement sur le site.

Vous êtes sur la page => https://harmonieuniverselle.bzh//TEXTES_VALIDES/affichage-txt/affichetexte.php

Un principe simple :

Quand tout le monde pense la même chose... c'est que plus personne ne pense !


ET : Quand tout le monde doit dire la même chose... c'est que tout le monde a


PERDU SA LIBERTÉ (d'expression entre autres ). OK ?


Écrit en - 380 av. J.-C. par Platon, "Le Banquet" cache en son sein une phrase fondamentale :
"Aux yeux d'un homme de bon sens, un petit nombre de gens avertis est plus à craindre qu'un grand nombre de gens qui ne le sont pas".


Cette phrase est devenue ma phrase préférée !

des livres lus

1 - Les vibrations violettes

L'approche des couleurs pour diverses applications.
Auteur : Jacques DUSSIN


2 - Le plaisir de boire du the

tout est dans le titre, puis dans la tasse !
Auteur : Jacques DUSSIN


3 - SOUVENIR POLLUANT

Le souvenir nous joue des tours dans notre vie. Et s'il est assez aisé d'en prendre conscience, il est plus ardu d'en tenir compte et de rectifier.
Auteur : Jacques DUSSIN


5 - Mon approche de la vie - Jacques DUSSIN

Mon approche est l'attitude surtout que j'ai lorsque l'on m'approche !
Auteur : Jacques DUSSIN


6 - Le danger des huiles essentielles

Les huiles essentielles mal utilisées peuvent être nocives pour vous et votre entourage. Aussi je vous donne ici quelques observations dont vous ferez l'usage comme bon vous semblera.
Auteur : rencontres et lectures de Jacques Dussin et extraits de textes de Nicolas Sieber


7 - ACIDITE DU CORPS

L'acidité du corps est ravageuse. Elle est à l'origine des pires maux. Cet article en parle bien.
Auteur : inconnu


8 - Les grands anti-inflammatoires

Les grands anti-inflammatoires qui nous viennent en aide sont connus depuis des lustres ... mais interdits par les monopoles medicamenteux ! Nous voyons ici une approche utile a mon avis.
Auteur : Jean-Baptiste LOIN


19 - Cléopatre ou le rêve évanoui.

"Le rêve le plus long de l'histoire" dit son auteur. Oui, il dure longtemps ce rêve, mais pas assez pour aboutir ! Quel dommage !
Auteur : Benoist-méchin


9 - Bonne vue

Le bleuet et la myrtille, que les Canadiens appellent bleuet, ont de precieuses proprietes benefiques pour la sante des yeux. De plus, les fruits de la myrtille, dune exceptionnelle richesse en nutriments actifs, retardent les troubles fonctionnels, la degenerescence de la vue et de la memoire et les maladies cerebrales liees au vieillissement.
Auteur : Genevieve Maillant


10 - La gratitude

La gratitude c'est savoir dire MERCI !
Auteur : Xavier Bazin


11 - arthrose

tout est dans le titre, non ?
Auteur : moi au debut puis Xavier Bazin


12 - Centenaire facilement

Au lieu de suivre aveuglément, disons plutôt sans réfléchir, les avis de votre médecin vous pouvez chercher d'autres chemins de guérison. En rapide, le plaisir, l'amour, la joie vous soigneraient au moins autant que les médocs !
Auteur : une newsletter du web !


13 - Mon chemin

Mon parcours sur la voie que j'ai choisi de suivre, et vous !
Auteur : Jacques DUSSIN


14 - Pourquoi en Inde ?

Étude partiale de deux livres découvrant l'Inde, vue par les dirigeants et le peuple.
Auteur : Jacques DUSSIN


15 - De qui, de quoi venons nous ?

Après lecture du livre "Le père de nos pères" de Bernard WERBER, j'ai eu envie de partager quelques trucs avec vous !
Auteur : Jacques DUSSIN


16 - L_evangile_ultime

Une approche très fine de la manipulation "catholique" autour de JÉSUS.
J'en ai tiré des extraits ici et parfois je commente ( en vert )
Auteur : Herbert ZIEGLER et Elmar GRÜBER


17 - Je suis juste de l’autre coté du chemin

Je suis juste de l’autre coté du chemin, je suis mort mais je reste en contact !
Auteur : Canon Henry Scott-Holland (1847-1918


18 - Kéops et la pyramide du soleil

Des constatations que du temps des pharaons à aujourd'hui il y a beaucoup de similitudes !
Auteur : Guy RACHET


20 - CHRISTINA - volume 1

Ce livre est fascinant. Il montre la complexité des relations humaines et en même temps démontre que tout est toujours possible lorsque l'amour est présent.
Auteur : Bernadette et Christina Von Dreien



19 textes à lire !


23/8/2023
Titre :Kéops et la pyramide du soleil
Résumé :Des constatations que du temps des pharaons à aujourd'hui il y a beaucoup de similitudes !
Mots clefs :dieu, homme, vérité, manipulations // actualité
Écrit par : Guy RACHET

Des extraits qui m'ont fait sentir chez l'auteur un besoin d'ouvrir les esprits de ses lecteurs.

Je vais placer des extraits de l'ouvrage
et mes commentaires en dessous. je placerai aussi des liens avec des propos existants sur mon site .

page 87
  • Philitis, ..., tes paroles m'étonnent d'autant plus qu'en te voyant tu me parais être un simple berger qui n'a jamais mis les pieds dans l'une de ces maisons de vie où les prêtres transmettent à leurs disciples les vieilles traditions issues de la nuit des temps.
  • À moins, répliqua Philitis, que ce soit précisément parce que je ne suis jamais passé dans une Maison de Vie et que je n'ai jamais écouté les paroles des prêtres qui ont pour mission de former des scribes utiles à l'administration du royaume, que je raisonne ainsi. Car j'ai conservé un esprit libre de tout dogme, un esprit qui n'a pas été déformé dès l'enfance par des enseignements éloignés de la vérité que Maât enferme dans son sein si profondément que même les prêtres du dieu ne parviennent pas à les pénétrer. Et ceux qui connaissent la vérité, celle qui est enfermée dans les livres secrets cachés dans le temple de Thot, ceux-là préfèrent qu'elle demeure ignorée même des grands, et ils veillent à ce que nul ne la divulgue.

    Plus Philitis parlait, plus Khéops allait d'étonnement en étonnement, ce qu'il ne chercha pas à cacher :
  • En vérité, mon hôte, lui dit-il, qui es-tu donc pour me parler de cette vérité cachée dans les livres de Thot ? Et cette vérité, la connaîtrais-tu ?
  • Que peut-on connaître de la vérité ? Un dieu , c'est un dieu que celui qui serait susceptible de connaître 1'ultime vérité. Car n'est-ce pas la nature de l'Univers et des dieux que découvrirait celui qui aurait accès aux livres de Thot ?
  • Toi, ô toi, Philitis, serais-tu, en vérité, un dieu ? Car je découvre en toi tant de sagesse, je te vois si maître de toi, si dominateur de tes sentiments, de ta vie, de ta parole, que je ne sais si l'âme d'un humain est susceptible de parvenir à une telle hauteur, à une pareille sérénité
  • Crois-moi, une âme humaine le peut, il suffit qu'elle en ait la volonté, le désir profond. Mais permets que je me taise et restons en silence devant la beauté du monde.

Pour ma part je reconnais que je dis souvent que plus les personnes suivent des enseignements, qui sont de plus en plus "précis", c'est à dire centrés sur un thème choisi, leurs esprits se ferment à toute autre réalité.
C'est comment s'ils étaient hypnotisés, et rendu incapables de voir autrement que de la façon dont ils ont été " formatés"

En même temps je ne pense pas que je détienne LA VÉRITÉ, mais je tente de m'y diriger avec la volonté, le désir profond.

Mais permettez, restons en silence devant la beauté du monde.



pages 212-213-214

Nous allons revenir sur certaines questions demeurées ces jours-ci en suspens, afin de les approfondir et de les éclaircir. Nous allons donc encore parler de la divine Ogdoade dont tu as appris qu'elle est la substance de Thot, les multiples manifestations de son être. Sache donc qu'à l'origine, comme il a été dit, il y avait le Ta-ténen. C'était un chaos informel, en lui se trouvait pourtant en puissance tout l'Univers. Et soudain, il a éclaté, de son sein est sorti l'œuf primordial, et de cet œuf a jailli Rê d'une fleur de lotus. La taille de cet œuf , on ne peut la décrire :
il était immense et pourtant minuscule, car quelle peut être la mesure des choses, lorsqu'il n'y a aucun point de comparaison ?

Et cela se passait dans la nuit des temps. Mais comment exprimer ce temps en inondations, puisqu'il n'y avait pas encore de Nil, ni donc d'inondations ? Ni non plus en années, puisque la Terre n'existait pas, puisque le soleil ne se levait pas le matin à l'est pour se coucher le soir à l'ouest, du fait qu'il n'existait pas non plus ?

Or, la mesure du temps, n'est-elle pas donnée par les mouvements du soleil et des étoiles mouvantes ?
Il n'y avait donc pas de temps, ni non plus d'espace, car l'espace n'a d'existence qu'en fonction des corps qui l'occupent.

  • Dans ce cas, pourquoi le Ta-ténen a-t-il soudain éclaté ?
  • pourquoi de l'œuf primordial est soudain sortie la lumière ?
  • Pourquoi cela s'est-il passé à un certain moment il y a des millions et des millions d'années, selon nos mesures,
  • et pourquoi pas avant ou après le moment où la chose s'est accomplie ?
  • Et d'où vient la matière informe constituant le Ta-ténen ?

Il y a bien des mystères dans l'Univers, bien des choses que notre esprit est incapable de comprendre relativement au dieu, car nous ne sommes que des êtres finis, des parties d'un tout : or le fini ne peut embrasser l'infini pas plus que les parties d'un ensemble ne peuvent saisir toute la complexité de cet ensemble.

Rappelle-toi : l'autre jour je t'ai dit que la création par le verbe à partir de rien était absurde, à moins d'admettre que c'est à partir de sa propre substance que le dieu a créé le monde visible et invisible, les esprits que nous appelons Akhou et la matière qui prend à nos yeux les formes qui nous sont devenues familières.
Tu m'as aussi posé la question concernant la nature réelle de Houh et Hauhet, les Eaux primordiales. Tu vas maintenant pouvoir être en mesure d'en saisir le sens, mais ne crois pas que, par mon discours, je vais déchirer toutes les ombres qui obscurcissent ton esprit :
tu ne pourras en saisir le sens qu'à la suite de longs efforts de réflexion, et certainement pas dans sa totalité car il est des mystères qu'il ne nous est pas permis de pénétrer.

L'œuf primordial est ce point minuscule et pourtant immense qui contient tout l'Univers en puissance.
Comme n'existent ni le temps ni l'espace, car ces concepts n'ont pris corps dans notre esprit que par l'observation de la nature depuis notre enfance, il n'existe ni avant ni après, ni ici ou là, seulement le Ta-ténen, un point non localisé. Aussi, la question que tu m'as posée, de savoir pourquoi l'œuf a surgi du Ta-ténen à tel moment ou à tel autre, n'a pas de sens, puisque ce que nous appelons le moment, parcelle du temps, n'était pas venu à l'existence, n'avait pas d'existence puisque n'existait pas le mouvement.

C'est le grand débat universel ! L'œuf ou la poule ?

À vous de chercher !.


page 226.
... c'étaient les planètes, et à chacune desquelles présidait une divinité ; les gens non initiés croyaient même que les dieux y avaient leur résidence. Leur mouvement était suivi, calculé, et il avait appris d'lbébi qu'elles étaient très près de la Terre, mais moins que la lune et le soleil. Quant aux autres, celles qui semblaient toujours fixes, les Immuables, elles se trouvaient incomparablement plus éloignées, et chacune à des distances différentes. Car, lui avait appris Ibébi mais c'était là un secret qu'il ne fallait pas divulguer, du seul fait que nul n'aurait cru celui qui en parlerait, ou, s'il le croyait et y réfléchissait, il risquait d'être pris de vertige , le ciel n'était en aucune façon, comme on l'enseignait communément, une voûte unie comme le toit d'une maison. S'il en avait été réellement ainsi, lui avait demandé Ibébi, qu'y aurait-il par-delà cette voûte ?.

Au-dessus des toits des demeures, il y avait le ciel, mais, si le ciel était un objet déterminé contre lequel étaient clouées les étoiles, que pouvait-il y avoir par-dessus le ciel? Le ciel, lui avait-il été appris, n'est jamais qu'un immense vide rempli par des corps situés à des distances très variables de la Terre : son aspect de plafond constellé de points lumineux n'était qu'une illusion des sens, de la vue..

Mais alors, comment un dieu tel qu'on le conçoit, un dieu qui prendrait une apparence humaine pourrait-il être dans le même temps cet Être infini capable d'avoir créé un univers aussi immense ? Il ne pouvait être qu'esprit, un sublime Akh, il ne pouvait avoir de corps, à moins que, comme le lui avait déclaré Ibébi, son corps ne soit autre que la matière dans toutes ses manifestations..
Là je sais que je vais me mettre à dos les croyants de la terre plate et du dôme. Mais bon, chacun ses croyances, non ?

page 281.
ll est aussi ce qui était avant la création, avant que ne soit le Taténen, et ce qui sera après, lorsque l'Univers visible se sera transformé, aura dispam dans l'espace et dans le temps, car l'espace est plus vaste encore que les mondes qu'il contient et le temps dépasse l'Univers au moment où tu le vois aussi bien dans le passé qui, pour lui, existe toujours que dans le futur qui, pour lui, existe déjà car sache que le temps et l'espace forment un tout, que l'un ne peut exister sans l'autre, car sans l'espace le monde ne pourait se répandre et sans le temps il ne pourrait se mouvoir. Car tout mouvement requiert un moment et tout moment est une parcelle du temps.
  • Tout ce que tu me dis là me semble bien difficile à comprendre, soupira Néférou, étonné par un tel discours.
  • C'est précisément par la méditation que tu pourras commencer à comprendre le sens profond de mes paroles. Car moi-même je ne comprenais que peu de choses avant de m'être longuement adonné à la méditation sur tous les éléments de pensée que m'avaient apportés mes maîtres. Puis, un jour, après bien des ascèses, bien des travaux, bien des jours et des mois et des ans passés en recherche de ce qui est en moi et de ce qui est hors de moi, j'ai reçu la vision ineffable, j'ai vu la lumière sans feu, la lumière sans soleil, la lumière éternelle, je suis sorti de moi-même, j'ai quitté mon enveloppe corporelle pour revêtir un corps immortel de lumière, puis je suis revenu en moi après avoir eu la révélation de la vérité, de la réalité suprême, celle que les hommes ne connaissent en général qu'après avoir été purifiés par une suite de morts multiples et de vies renouvelées.
  • Pourrais-je à mon tour recevoir la vision ineffable ?

  • Considérations espace-temps et, en final, le désir de connaître la Joie Suprême : la vision ineffable.
    Qui n'en demande pas autant ?


    page 318
    ... car en nous réside l'Univers, nous sommes le reflet de tout ce qui est, de l'être par excellence, car dis-toi que tout ce qui est en bas contient en puissance tout ce qui est en haut. Et il en est ainsi parce que nous sommes vivants.

    Mais dès que la vie nous quitte, c'est-à-dire dès que s'envole ce qui constitue l'essence de notre être, le souffle qui l'anime, l'intelligence qui illumine notre cœur, ce corps n'est plus rien, il n'est plus qu'une forme vide destinée à une destruction plus ou moins rapide, une transformation en poussière.

    OUI, c'est bien cela, nous sommes le reflet de tout ce qui est !

    page 319
    Car s'il convient de se nourrir légèrement et sans mets d'origine animale pour conserver l'esprit clair, il n'est pas bon de s'affaiblir le corps par des jeûnes qui n'apportent que de fausses illuminations, des visions causées par l'inanition dont souffrent nos organes physiques et spirituels et non point par une réelle communication avec ce qu'on appelle communément le dieu, et qui n'est autre que l'expression de la nature divine de l'Univers.

    Le jeûne pris comme un rite, faisant parti d'un dogme ( ou d'une secte ! ) ou défini par un quelconque gourou, est un danger pour l'esprit créatif et sa santé mentale.

    page 323
    Dis-moi, alors, quelle peut être la vérité ?
    Car, si les reliques du dieu sont bien dispersées dans les treize cités osiriennes d'Égypte, comment peuvent-elles, dans le même temps, se trouver à nouveau réunies dans le corps physique du dieu, maître de la Douat, du royaume des morts où il règne sous l'aspect de la statue qui trône dans le sanctuaire archaïque que j'ai vu en arrivant ici ?
    - Ne perds pas de vue que tout n'est jamais que symbole, et plus particulièrement tout ce qui concerne les dieux.

    Ces reliques sont symboliques, il ne s'agit évidemment pas d'une partie du corps du dieu qui serait ainsi conservée depuis des siècles et des siècles.

    Les reliques et les mensonges entretenus. Saint suaire et compagnie !

    pages 335-336

    ... c'est parce qu'Osiris fut un homme, un roi de la Terre Chérie, comme l'est maintenant ton père divin ; il est bien mort mais il demeure toujours vivant. Il revit de génération en génération dans le peuple de ce pays et dans ses rois. Car tu as dû maintenant comprendre que les formes que revêtent les dieux dans les manifestations que nous leur supposons, que leur donnent nos sculpteurs et nos peintres, ne sont que des formes illusoires.

    Car le dieu est si loin de nous, et cependant si proche, que c'est un leurre, un blasphème que de supposer qu'il puisse revêtir une forme sensible.
    Mais les peuples ont besoin de croire, ils ont besoin d'adorer, c'est pourquoi le roi doit leur apparaître comme un dieu, c'est le roi, incarnation de la divinité, qui est son vrai dieu, son vrai seigneur. On offre à l'adoration du peuple des statues au fond de temples, mais des statues qu'il ne voit que lors de certaines cérémonies, des statues qui, en réalité, sont impuissantes, ne sont rien d' autre que des morceaux de pierre ou de bois façonnés en une forme humaine ou animale, ce qui rappelle qu'une étincelle divine anime chaque corps vivant, chaque forme créée, même celles de la nature inerte, car elle n'est inerte qu'à nos yeux du fait de la faiblesse de nos sens.
    Tandis que le roi, lui, possède la vraie puissance dans le monde terrestre, dans le monde où nous vivons.

    Je puis rire des dieux que nous avons créés, je puis les frapper, les injurier, ils resteront impuissants, alors que si je ris d'un roi, si je le frappe, je serai aussitôt châtié et sûrement mis à mort.

    Mettez Président à la place de roi et ... Vous avez compris ?


    Il s'agit d'un roman, n'est-ce-pas ? Mais je suis sûr que l'auteur a voulu y placer des messages. J'ai vu ceux-là, vous y verrez peut-être d'autres. Et je vous souhaite bien bonne lecture !
    Pendant ce temps de lecture des choses se passent !