De nombreuses vidéos de mon site ne sont plus visibles car censurée par l$#¤¤
Donc ne m'en voulez pas, je ne peux faire plus !
la banniere du site GHU en BZH indexTesla_Antisocial
Nous sommes en . bzh le Dimanche 27 Novembre 2022 - Il est 20 heure 01.
Dernières interventions sur le site : Le 19 novembre 2022 -___
Plan du site. -*- Recherchez rapidement sur le site.
Vous êtes sur la page => https://harmonieuniverselle.bzh//MONDE_BOUGE/txt-monbouge/Le_grand_projet_police.php
Le Monde Bouge
TEXTES ou VIDÉOS

TEXTES

Par ordre de dernière mise à jour
Jour / Mois / Année Sujet traité

31-10-2022Pr_PERRONNE_respect.php

22-10-2022Le_grand_projet_police.php

19-9-2022Hommage_aux_non-vaccinés.php

8-8-2022comme_a_dit_le_prédicateur.php

8-8-2022la_vie_en_spirale.php

8-8-2022Surveillance_de_masse.php

8-8-2022premières_étapes_de_la_vie.php

8-8-2022PANNE_MONDIALE.php

8-8-2022Notre_sante_n_appartient_qu_a_NOUS.php

8-8-2022L_espoir_grandit.php

8-8-2022Le_grand_projet_enfances.php

8-8-2022Le_grand_projet_justice.php

8-8-2022Oui_FAITES_LE_@EMMANUELMACRON.php

8-8-2022les_races.php

8-8-2022En_progres.php

8-8-2022Semences_libres.php

8-8-2022Mon_approche_de_la_vie.php

8-8-2022Le_Président_Donald_Trump_agit_positivement.php



En cours de traitement depuis le le 19/07/2022

>

Ce texte est en cours d'élaboration !

dernière intervention : 22-10-2022

Revenez plus tard ou donnez déjà votre avis sur le forum !


Le (mon) grand projet de la POLICE respectueuse de son rôle.



La police a été ou est :
  • l’institution chargée du maintien de l’ordre public.
  • En France, la monarchie des XIIe et XIIIe siècles, verra la naissance de la maréchaussée, corps d'hommes d'armes dépendant directement des maréchaux, avec pour première fonction de surveiller l'armée en campagne (police militaire), mais aussi les mercenaires, les déserteurs et les soldats démobilisés, afin d'éviter que ceux-ci ne pillent le pays ou ne fassent violence aux habitants.
  • Au XVIe siècle, la police ne s’affranchit toujours pas de la sphère de la justice à laquelle elle reste soumise.
  • L'édit que présente Colbert à Louis XIV en mars 1667 résulte de l'évolution des mœurs françaises depuis quelques siècles en matière de sécurité publique :
    La police consiste à assurer le repos du public et des particuliers, à protéger la ville de ce qui peut causer des désordres ".
    >>>> Pour les historiens des polices de l’historiographie classique, la mise en place de cette charge en 1667 correspond à la naissance en France de l’institution policière, de la police « moderne ».
    >>>> Lorsqu’ils dressent leurs procès-verbaux, dans lesquels ils inscrivent les plaintes des justiciables et les propos tenus par divers témoins, les commissaires font l’instruction judiciaire qui permettra la préparation d’une éventuelle audience ultérieure. Leurs attributions démontrent bien que le partage est encore imparfait entre activité de justice et activité de police.
  • Les diverses attributions des autorités de la police urbaine sous l’Ancien Régime
    Les officiers de police surveillaient également étroitement les processions du Saint-Sacrement, veillant à ce que la population y participe et que chacun reste au rang qui lui est attribué à cette occasion. Ne pas rester à sa place constituerait un trouble fait à l’ordre social.
  • L'ancienne police s'évanouit en 1789.
    Les compagnies de maréchaussées furent fusionnées pour former la Gendarmerie nationale en 1791, chargée essentiellement de la police des campagnes.
    Après la chute de la royauté en août 1792, le Comité de sûreté générale et les autres polices révolutionnaires, promptes à alimenter la guillotine, se substituent à l'éphémère garde nationale élue.
  • La Préfecture bénéficie à partir de 1830 du concours de la Garde municipale, qui remplace la Gendarmerie de Paris. C'est pourtant à la toute fin de la Restauration qu'est créé le « sergent de ville », au service de la sécurité et de la prévention.
  • En 1934-35, des décrets-lois revoient l'organisation réciproque de la Sûreté générale, rebaptisée « Sûreté nationale », dont dépendent les Renseignements généraux, les Brigades du Tigre ainsi que la DST, et de la Préfecture de police. Les pouvoirs de police des préfets sont augmentés au détriment de ceux des maires. Le fichier de la Sûreté générale centralise en 1935. les informations sur les individus surveillés (prostitués, « invertis », anarchistes, communistes, personnalités politiques, délinquants, étrangers en situation irrégulière, etc.).
  • à suivre ....
  • Mes source principales pour ce pavé historique

    Sur le bon usage de la police

    1. Le Gardien de la Paix.
    2. Le Juge de Paix.
    3. ---.
    4. Pour exercer une profession de policier il sera exigé un résultat minimal lors d’un examen unique d’aptitude de très haut niveau intellectuel et moral ( de fin d’études ), commun aux professions judiciaires, avec insistance sur le raisonnement, la morale, la mission citoyenne, le respect de l'humain, le rejet de l'influence financière, [¹] ...)
    5. Après cet examen chaque candidat retenu devra suivre un Service national obligatoire et rémunéré au Smic dans un commisariat pendant une quinzaine de jours. Évidemment les Juges de Paix disposeront alors des moyens humains.
    6. La recherche du la paix civile redeviendra sereine, intense et rigoureuse, non parasitée par des tensions et incompréhensions puisque les jeunes policiers auront été formés et auront la vision de justice portée par le peuple. Et ceux qui voudront pourront devenir juges de Paix : ils connaîtront le visage humain du métier et ses difficultés concrètes.
    7. Au début du traitement de tout dossier dont il aura une participation, chaque Gardien de la Paix fera une déclaration d’impartialité, d’absence de conflit personnel ou d’intérêt, religieux, politique, économique, philosophique. Cette déclaration sera enregistrée et sera archivée avec les documents du dossier et pourra être diffusée à qui en fera la demande à toute fins utiles. Le parjure entraînera la révocation sans droits et le bannissement total de l'individu concerné
    8. Ils devront s’assurer personnellement au cas où ils seraient tenus pour responsables de fautes dans l’exercice de leur mission ( avec bonus et malus ). Leur rémunération ne sera pas lièe à leurs résultats et ils disposeront de possibilités d'appel et de droit à la formation continue.
    9. Les Gardiens de la Paix se verront reconnaître le droit de chercher des éléments par eux même lorsqu'ils seront suffisamment aguerris.
    10. Ce sera le Juge de Paix qui devra s'assurer et prendre en compte la situation de chaque Gardien de la Paix et les aider à progresser dans leur métier, et il devra bien entendu motiver sa décision.
    11. RAPPELDès l'ouverture d'une affaire en justice, les avocats devront être connus et cela pour l'ensemble de la procédure.
    12. Puis une réflexion sur la réunification de toutes les juridictions devra être entreprise.

    Le fonctionnement du "commisariat"

    Tout manquement à la loi entrainera la destitution du Gardien de la Paix et ceci sans appel.
    Toutes informations concernant le déroulement d'une affaire resteront secrètes tant que le traitement final ne sera rendu public.
    Les décisions de police ne pourront en aucun cas être remises en cause par la presse sans avoir déposé de recours notifié.

    Le journalisme aussi sera réformé pour le rendre plus crédible.

    en cours d'élaboration

    Le boulot est collossal car c'est NOUS qui payons ces "gugusses" par nos impôts !!!

    Lorsque la Police redeviendra rapide, de haut niveau moral, elle sera respectée.
    Les individus redeviendront des citoyens confiants et motivés pour avancer vers La Grande Harmonie Universelle.

    .

    Qu'en pensez-vous ?

    Vous pouvez m'aider en donnant déjà votre avis sur le forum ! Merci !




    Haut de page