la banniere du site GHU en BZH
Nous sommes en . bzh le Mercredi 1 Avril 2020
Il est 23 heure 30 ! C'est tard ! Pour votre santé, il est recommandé de songer à aller (ou retourner ) dormir.

Mes analyses ou élaborations

laicite
fichier-type
petitions
Le-grand-projet-enfances
la_vie_en_spirale
le-grand-projet-enfances
arnaque_eolien
NEXUS sept 2012 MIVILUDES-1
Le_conditionnement_collectif
la_violence_des_meneurs_du_monde
si-jesus-naissait-aujourdhui
arnaque-eolien-suite
comme_a_dit_le_predicateur
milivudes-02
ecriture_europeenne
reconstruire-le-politique
milivudes-1
menu_regard_actuel
COVID19
La langue européenne
Mon-approche-de-la-vie
mensonge-planetaire-climatique
vie_experience
Resolutions_annuelles
Greta_Thunberg
dernier_Message
milivudes-2
Objectif_de_l_industrie_pharmaceutique_PAS_guerir_ patients_Uniquement_faire-du-PROFIT
conseil_constitutionnel_&_décision_historique
modele-Hulot-Costadau
survivre-a-la-democratie
ECRITURE_INCLUSIVE
Evolution-en-cours-ete-2015
mvt-altruiste
arnaque_trotinettes
milivudes-3
deviance_dangeureuse

LE MONDE BOUGE

BALIVERNES

  • Les éoliennes et votre argent.
  • L'arnaque de l'éolien ?
  • Suite de l'arnaque de l'éolien ?
  • Le MENSONGE PLANÉTAIRE CLIMATIQUE

  • Les preuves que nous sommes dans un ''nouvel an'' en 2020

    Environnement : le Conseil constitutionnel prend une décision historique.

    Auteur : Axel Leclercq


    Texte placé le 1er février 2020 - sans commentaire



    La protection de l’environnement justifie-t-elle des atteintes à la liberté d’entreprendre ?

    Le Conseil constitutionnel a tranché et sa réponse est oui. Une décision historique qui pourrait changer la donne de la lutte écologique en France.

    Explications :
    Saisi par les producteurs de pesticides, le Conseil constitutionnel a estimé que l’interdiction de la production en France et de l’exportation de produits bannis par l’Union européenne était conforme à la constitution.



    Dans un communiqué, l’institution s’explique :

    “En des termes inédits, le Conseil constitutionnel juge (…) qu’il découle du préambule de la Charte de l’environnement que la protection de l’environnement, patrimoine commun des êtres humains, constitue un objectif de valeur constitutionnelle.”

    « Sa décision se fonde à cet égard explicitement sur les termes du préambule de la Charte, selon lesquels « l’avenir et l’existence même de l’humanité sont indissociables de son milieu naturel … l’environnement est le patrimoine commun des êtres humains… la préservation de l’environnement doit être recherchée au même titre que les autres intérêts fondamentaux de la Nation … afin d’assurer un développement durable, les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins ».



    Résultat des courses, l’interdiction de production et d’exportation de pesticides bannis par l’Union européenne entrera bien en vigueur en 2022. Tant pis si cela va à l’encontre de la liberté d’entreprendre : les enjeux environnementaux doivent primer.


    Un choix inédit qui réjouit les écologistes et qui pourrait à l’avenir faciliter de nombreux combats environnementaux. On ne peut plus faire n’importe quoi sans tenir compte des conséquences futures.



    Une vraie victoire.





    Haut de page


    Recherches sur le site. ω Sommaire© ω ® ωM'envoyer un fichier
    ω Lexique ω Relationnel ω Déconnection ou Désinscriptionω
    CSS Valide !