banniere-ghu-JD.jpg page index
Nous sommes en . bzh le Mercredi 17 Janvier 2018
Bonjour ! Il est 6 heure 03. Bienvenue sur mon site. Prenez-vous un petit café ? Bonne lecture.
Connectez-vous, merci.
Un principe simple : "quand tout le monde pense la même chose... c'est que plus personne ne pense !"



n'oubliez pas ceci !
Vous pouvez consulter :

Baies de sureau en confiture


Ingrédients


Préparation

  1. Laver les baies abondamment à l'eau osmosée, puis bien les égouter sans les écraser
  2. les mettre dans un saladier et ajouter le sucre et le jus de citron en rapport avec le poids des baies ( c'est là que vous voyez quelle quantité de citron il vous faut )
  3. Laisser macérer pendant une journée au frais, en mélangeant doucement mais en écrasant les baies de temps en temps. C'est tout un art !
  4. Passer au presse purée à trous fins ou donner un coup de mixeur. Si la présence certaine des trop nombreux petits grains des fruits qui seront présent dans la confiture risque de vous gêner, jetez tout à la poubelle. Sinon l'option presse-purée en élimine pas mal. Vous pouvez aussi passer au tamis, ou dans un tissus, bref vous avez toute liberté.
  5. faire cuire la préparation ( ou ce qu'il en reste après tous ces traitement barbares ) en portant à ébulition puis laisser cuire plus doucement jusqu'à la prise de la confiture, plus ou moins rapide selon votre utilisation ou non de pectine de pommes maison ou en ajoutant pendant la cuisson une pomme rapée au dessus du chaudron en cuivre que vous utilisez, bien entendu.
  6. Stérilisez vos pots et couvercles, vous allez en avoir bientôt besoin.
  7. Lorsque la cuisson vous semble bonne selon la technique si connue de la petite assiette, remplissez vos pots.
  8. Retournez les pots ( après avoir mis les couvercles !!! )
  9. Le lendemain remettre les pots à l'endroit ( couvercle vers le haut )
  10. Coller les étiquettes
  11. Ranger les pots dans votre coin à confitures


À déguster avec des crèpes et du cidre !

Commentaire

(*)Attention, seules les baies de sureau noir sont comestibles. Pour les reconnaïtre, c'est facile : elles doivent pendre aux branches.Les baies de Sambucus nigra, le sureau noir, contiennent une substance légèrement toxique, la sambucine, un hétéroside cyanogénétique, se transformant en présence d'eau ou de salive en acide cyanydrique, gloups ! Mais, pas d'inquiétude, cette substance disparaït lorsque les fruits mûrissent et par ailleurs, le composé toxique est détruit vers 70°C lorsqu'il y a une cuisson, comme pour de la confiture par exemple, OUf !!!!!
Auteur ou Auteuse (mdr !!! ) : Jacques DUSSIN

Mais, cette recette fabuleuse, où a-t-elle été créée ? ???

Mémoire collective et recherches approfondies sur internet puis tests en grandeur nature

Numéro de référence : IDrec*GHU* n° 12 version oRiusVwks

Haut de page

Recherches sur le site. ω Sommaire© ω ® ω Lexique ω DÉconnection

Reprises des encodages d'affichage pour moins de ☻ ☺ ▒ sur les écrans ! Mais si ça arrive encore, prévenez-moi en m'indiquant la page concernée, merci !


Merci, je ne demande rien, un don étant un élan du cœur.

CSS Valide !

Une totale refonte de ce site a été réalisée !
De nouvelles rubriques vous sont donc proposées.
Qu'en pensez-vous ?
Merci de votre réponse
par le forum ou en direct . !


.