banniere-ghu-JD.jpg page index
Nous sommes en . bzh le Dimanche 24 Septembre 2017
Bonjour ! Il est 8 heure 37. Bienvenue sur mon site. Bonne lecture.
Connectez-vous, merci.

Accès au MENU GÉNÉRAL DU SITE


Menu de cette partie du site :

Choisissez votre lecture :
Éthique de la GHU

La source

Conscience

Nos sept corps

Affirmation efficace

Chemin de vie

Les égrégores

Les spirales de la vie

Triades

Les rites

Depuis Zarahoustra

L'énergie dans le cosmos

Notre universalité

Une approche de la vie

Le mental (partiel)doigten cours de frappe.

Le Kharma (partiel)doigten cours de frappe.
Un livre à lire ?

---------

Assistanat

Christ/Humanité





LA CONSCIENCE

retour menu précédent ou Retour vers Harmonie Inter Galactique ou Retour Menu Principal

La conscience

Essayons de déterminer ce qu´est la conscience, et pourquoi elle est si limitée.

La conscience est un produit de millions d´années d´évolution. C´est une propriété qui naît des cellules du cerveau, les neurones, qui fonctionnent collectivement puisqu´elles font partie de la Source. C´est une des choses complexes de la nature. Cependant sa complexité est relativement limitée. La conscience peut être définie comme la capacité du cerveau à percevoir des stimuli intérieurs (pensées, émotions, sensations..) aussi bien que des stimuli extérieurs (issus de l´environnement, au travers des cinq sens), et à apporter une élévation à une expression, c´est à dire, une pensée suivie d´une action.
La conscience est un phénomène tout à fait vital, parce qu´elle permet à la vie de prendre la place que nous lui connaissons ; elle apporte une grandeur aux relations humaines, une signification au sens de la vie. Elle nous permet d´avoir une image de nous-mêmes, comme des autres, et de notre environnement. De plus, en raison de sa capacitéà se concentrer, elle nous permet de diriger l´Énergie Universelle, pour le plus grand bénéfice du corps. Malgré tous ses avantages, il nous faut nous souvenir que la conscience ne demeure qu´un outil limité.
Pourquoi serait-elle limitée ?
Elle est crée à l´extrémité même du niveau bas d´énergie du spectre des vibrations. Cette propriété de la Source a engendré la complexité de la Conscience, qui, étant de basses vibrations, ne peut percevoir que d´autres vibrations basses, qu´elle perçoit sous forme de"matière". Quand la Source a dû créer la conscience elle créa en même temps, la solidité et la matière en référence pour et dans la conscience. La complexité ainsi induite dans et par la conscience ne lui permet pas de percevoir la simplicité de sa Source. Étant limitée, localisée, superficielle, elle ne peut percevoir que ce qui est de sa capacité. Elle ne peut connaître que l´apparence, la surface visible, et elle ne peut donc pas connaître la Source.
La matière et la séparation, la sensation de nos corps séparés de tout le reste est-elle réelle ?La réponse est un surprenant"oui et non". Cela semble paradoxal.
La réponse serait "oui" si la «sensation de séparation» ne peut pas être considérée comme séparée de la Source. Tout est la Source, même le ressenti de séparation. La Source est dans tout, et tout à fait naturellement dans la conscience, comme dans la «sensation de séparation». Donc, la séparation serait reçue comme un état distinct.
La réponse serait "non" si la «séparation» n´est pas une réalité qui existe indépendamment de la Source, mais est une illusion."Le sentiment de séparation" dépend de la Source, tandis que la Source est. La Séparation est une propriété issue de la Source crée par adaptation voulue par la conscience dans son propre processus de fonctionnement. La séparation est une réalité de conscience, et nous nous percevons donc nous-mêmes comme séparés du reste de l´Univers mais nous faisons partie de la Source.

Regardons maintenant la Source alors qu´elle apparaît à différents niveaux de réalités simultanément.

Pour commencer: la Sourceest UNE. Elle est dans un état d´unité et d´unicité. Ceci est un concept.
Nous employons les concepts comme "indicateurs" de la Vérité. Les concepts ne sont eux-mêmes ni la Vérité, encore moins la Source. La Source ne peut pas être connue, parce que toute connaissance implique un connaisseur et quelque chose à connaître. Connaître quelque chose, c´est nous séparer de cette chose que nous voulons connaître pour pouvoir la décortiquer de l´extérieur et nous donner l´illusion de connaître !
Cependant, nous sommes nous-même la Source, et nous ne pouvons pas nous séparer nous-même, afin de nous connaître. Donc, la Source ne peut pas être connue.
Elle EST, et,nous sommes cela.

La conscience, en raison de sa perception surtout limitée à la réalité de bas niveau, crée donc des entités séparées et diverses. En conséquence, elle se sent étroitement associée à ses pensées et ses émotions intérieures, crées par un mécanisme corps-esprit particulier, et donc, s´identifie au corps et crée le"sens du "moi"ou de "l´individu".
Étant donné qu´elle perçoit également le corps comme une entité autonome ayant son libre-arbitre, elle présume que le corps fonctionne séparément, bien qu´il y ait des interactions de l´environnement et du reste de l´Univers. Tous les stimuli qui viennent de l´environnement deviennent extérieurs, en référence au corps à qui est attribué dès lors la place primordiale, centrale.
Une identité fausse, fondée sur une entité ou une réalité "comme si elle était indépendante", est crée.C´est l´émergence de l´ego. L´ego peut être défini comme la propriété de la conscience à l´intérieur de l´esprit, qui non seulement contrôle le fonctionnement du corps associé, selon la génétique et les conditions d´environnement, mais également s´identifie au corps et à son étiquette, son nom de naissance."L´identification" de la conscience au corps associé, par laquelle un individu ´émerge´ dénote également la manifestation, l´apparence, d´une entité illusoire et fausse. Cette "Identification au corps" est la cause de toutes dualités, des doubles aspects que nous voyons autour de nous. Elle crée d´abord la toute première dualité : "la séparation du sujet et de l´objet" du "moi face aux autres", et ainsi toutes les autres dualités apparaissent avec elle. Telles que "plaisir - douleur", "bien - mal", "bonheur - malheur", "amour - haine", etc ... Quand le sens de la personne séparée se crée, tous les problèmes se créent avec lui.

Dualités

Quand on se réfère à une personne, les problèmes ne cessent jamais, cependant, quand on se réfère à la Source les problèmes ne se créent jamais puisqu´ils ne peuvent exister : la Source ne peut concevoir aucune des dualités. Les dualités ne sont tout simplement pas définies à un haut niveau de réalité. Tous les individus et les entités apparemment séparés sont profondément reliés aux niveaux les plus élevés de leur existence vibratoire. Et à nouveau on peut dire que tout est la Source. Avec le sens de "moi" ou de l´"individu" vient simultanément le sens de "l´acteur", celui qui agit. Étant donné que l´individu pense qu´il a une existence autonome, il se pense également en terme de "acteur" des actions qui ont lieu dans le mécanisme corps-esprit. Il devient le sujet, tandis que tout, autour de lui, devient objet. En tant que sujet, l´individu proclame :"Je fais ceci ou cela " ou "j´ai fait ceci ou j´ai fait cela", etc... L´individu revendique la "propriété" de ses actions. A nouveau, l´individu perçoit que c´est sa propre action, parce qu´il voit que c´est son corps qui l´effectue. S´étant identifié à son corps, il se prend lui-même pour l´acteur. Mais, le corps, sa pensée, et les facteurs déterminants ne sont tous que la Source. Le corps est un véhicule ou une manifestation de la Source, et sa programmation son conditionnement génétique, sont des facteurs déterminés par le flot d´évènements ayant lieu dans l´univers, flot qui est aussi une manifestation de la Source.
La Source agit de diverses manières au travers des corps individuels. Le corps n´est qu´un instrument qui exprime l´action de la Source. Toutes les actions sont des vibrations de la "Source Unique".
L´individu, on y revient, perçoit également qu´il peut penser et faire des choix dans sa façon d´agir. Donc, il expérimenterait le "libre-arbitre". Mais comme il n´existe pas de notions telles que "un individu séparé", comment peut-il y avoir des actions qui soient des actions d´un individu ? La Source agit par le truchement des individus. Toutes les actions sont des actions de la Source. Une action personnelle est une illusion, parce qu´il n´y a aucune personne qui puisse agir. Quand il n´y a pas de "personne séparée", quand tout est vibrations de la Source, peut-il y avoir des actions personnelles ?

Toutes les actions sont des fonctionnements de la Source.

Tout comme les vagues et l´océan : est-ce que ce sont les vagues ou l´océan qui bouge ? La vague n´a pas d´existence séparée de l´océan, et c´est parce que l´océan bouge, que la vague semble bouger. Il en est de même pour les entités qui semblent avoir le "libre-arbitre".

Si nous regardons la vie comme un film, la Source a dirigé le film, Elle y joue au travers des acteurs. Elle le regarde également sur l´écran de la conscience, qui est également la Source. Toutes les actions sont impersonnelles, et sont toutes actions de la Source. La personne "séparée", et ses actions "séparées" sont des illusions. Simplement, elles n´existent pas. Chaque action que l´individu appelle "son" action n´est qu´une réaction à une pensée qui lui vient à l´esprit. Et chaque pensée que l´individu appelle "sa" pensée n´est également que la réaction de l´esprit en fonction de sa programmation, du conditionnement dû à l´environnement, et à la génétique. Si l´individu croît avir un rôle, ou même un petit contrôle sur des facteurs comme le conditionnement ou la génétique, il n´a aucun contrôle sur la pensée qui s´élève dans son esprit et sur l´action qui a lieu. En de nombreux cas, l´individu pense agir en suivant un certain désir, et découvre que l´a Source a un plan totalement différent pour lui.

Toutes vos pensées et tous vos désirs se manifestent-ils ?

Ou du moins, pouvez-nous exprimer toutes vos pensées en actions ? Le corps n´est qu´un instrument avec des émotions et des pensées complexes. Il agit selon les facteurs présents du moment. Mais nous abordons alors la "maîtrise possible" de certains aspects d´actions proposées par la Source.

haut de page

LE CHOIX

Le libre-arbitre est la faculté de choisir qu´a la volonté.

Une approche du libre-arbitre : "en circonstances identiques, aurais-je pu agir différemment ?". Si j´expérimente le fait que je choisisse d´agir d´une certaine façon, mon choix d´action est produit par la perception que j‘ai des suites qui découleront de mon action. Mais je n´aurai aucun contrôle sur ce qu´il adviendra. Je peux choisir une action plutôt qu´une autre à un moment donné. De plus ce que je nomme pompeusement mon action est souvent la réaction de perceptions externes à ma propre personne. La Source a créé l´illusion de la matière. L´illusion du choix est aussi née de la Source. Prenons un peu de recul vis à vis de ce que nous avons plaqué sur notre vision des choses. Tout comme nous nous croyions présents dans le temps et l´espace, nous sommes également en dehors du temps et de l´espace. Être "en dehors de l´espace" ou être "non-localisé" dans l´espace, signifie être dans une dimension où notre concept conventionnel de l´espace est transcendé et hors de propos. Plus de détails figurent ci-apès. Cela signifie que les entités ne sont pas séparées par l´espace à trois dimensions, mais qu´elles sont toutes reliées sans distance ni séparation, seules leurs projections dans l´espace tridimensionnel semblent séparées. De la même façon, être "hors du temps" signifie que le temps est transcendé et que tous les points du temps sont également reliés, autrement dit, le passé et le futur sont contenus dans l´instant présent. Pour la Source, non seulement le passé, mais potentiellement, le futur est également connu. En physique on parle de ‘´non-localité dans le temps´´. Ceci implique que, à ce point de vue, le futur est déjà là . Et si le futur est déjà là , est-il pour autant prédéterminé? Comment l´individu peut-il alors faire des choix ou exercer un libre- arbitre qui détermine ce futur ? Chaque individu ne fait qu´accomplir ou suivre, son chemin. Mais souvenons-nous, nous ne sommes pas le corps ou l´individu que nous croyons être. Tout est la Source. Les corps ne sont guère que des instruments de la Source. Le libre-arbitre est expérimenté, mais il est la manifestation de la Source.

Le sentiment d´action personnelle est une illusion ou plus précisément une réalité limitée.

Nous existons à différents niveaux de réalité simultanément. Au niveau le plus bas de la réalité, nous apparaissons comme un individu avec un sentiment d´être "acteur". Et à un niveau plus élevé de la réalité, nous sommes vibrations et corps d´énergie. Au niveau le plus élevéde la réalité, nous sommes la Source. Si l´individu est un mécanisme corps-esprit, sommes-nous des robots, et que dire de nos émotions et de nos sentiments ? Et n´avons-nous pas un esprit ou une âme. Que dire de tout le mal qui a lieu dans le monde, sont-ce également les actions de la Source ? Pourquoi devrais-je ‘´agir´´, faire quoi que ce soit, si je ne suis qu´une marionnette, sans réelle existence? Y a-t-il une signification et un but à la vie ? Quel est le bénéfice ou l´utilisation de la compréhension de ces hauts niveaux de réalité ? Un être vivant avec son corps et son esprit, est un organisme bien plus complexe qu´un objet inanimé comme un robot ou un ordinateur. Un être humain est construit avec un ensemble biologique bien plus sophistiqué que tout autre être vivant. Oui, les sentiments, les émotions, et les pensées naissent, mais ce sont tous des parties du fonctionnement biologique du cerveau entrant en interaction avec le corps. Quand un sentiment prend naissance, il ne naît que parce que les facteurs d´environnement, biologiques et génétiques présents à ce moment là causent une accumulation de changements biologiques et chimiques dans les systèmes endocrinien et nerveux, qui conduisent à une sensation que nous appelons "sentiment". Les pensées et les émotions qui naissent, sont toujours dues à l´ensemble biologique et génétique et au conditionnement du corps, esprit inclus, qui opèrent à un niveau beaucoup plus complexe qu´un ordinateur mais cependant avec un mécanisme similaire, étant donné que les ordinateurs opèrent selon leurs programmes, ce qui est l´équivalent du conditionnement génétique et biologique du corps. Le corps humain est un système mécanique et, tout comme n´importe quel autre système, il reçoit des informations en "entrées", et réagit à celles-ci avec des "sorties" régies selon son conditionnement d´environnement et de génétique. Le sentiment de n´être qu´une marionnette ne survient que lors de l´identification avec le mécanisme corps-esprit.

N´oublions pas que nous sommes la Source, le corps lui est la marionnette.

Nous ne sommes pas limités à un corps. Que dire de notre âme et de notre esprit ? L´âme et l´esprit de qui ? Il n´y a pas d´individu en tant que tel, comment peut-il y avoir une âme qui appartienne à un individu ? Et, il n´y a qu´un esprit : c´est la Source.Et l'âme est une illusion que c'est crée l'individu pour combattre sa peur.

haut de page

TOUT CE QUI EST, EST LA SOURCE

Le bien et le mal sont des termes de dualité qui n´existent que dans l´esprit. Comme tout autre terme de dualité, ils n´apparaissent qu´après la dualité première, le sens de "moi" en face de "l´autre".
Il n´arrive jamais rien à la Source.
Tous les mouvements se trouvent à l´intérieur d´elle-même, la dualité ne s´y applique pas et n´est même pas définie au plus haut niveau de la Source. Tous les mouvements sont des transformations d´énergie d´une forme en une autre ou des variations vibratoires. Et le "bien et le mal" n´existent pas à ce niveau. La totalité de l´énergie est toujours conservée, et rien ne se perd jamais. Étant donné qu´il n´y a rien en dehors de la Source ou en dehors de ses manifestations vibratoires il ne peut rien se produire à l´extérieur, tous les mouvements sont à l´intérieur et en équilibre constant. Bien sûr, lorsque la Source autorise la conscience, l´identification liée au mécanisme corps-esprit, l´illusion du "moi" ou de "l´autre", toutes ces dualités, tous ces problèmes apparents se soulèvent et jamais ne cessent. Mais pour la Source rien ne bouge. Le prétendu "individu" perçoit tout ce qui lui donne du plaisir comme "bon", et tout ce qui lui donne de la douleur comme "mauvais ou mal". Cependant, ce n´est qu´un jugement de l´esprit. Notre choix de venir sur terre vivre les expériences que nous nous sommes fixées nous fait prendre cette dualité comme une des conditions de notre passage. Tout comme dès la minute où nous sommes nés sur terre, nous sommes destinés à y mourir. Tant que nous nous prenons pour un "individu séparé", nous sommes affectés par toutes ces dualités. Lorsque nous réalisons qu´une telle individualité n´est qu´illusion, le vrai nous n´est alors jamais né et ne mourra jamais, alors toutes les dualités sont transcendées. La mort ne sera perçue qu´arrivant au corps, et toute notre énergie se transforme en une autre forme.
Le mal est un jugement de l´esprit et réside dans la pensée. Quand un lion attaque une biche innocente, la biche voisine ne juge pas le lion comme mauvais. Le lion agit seulement par instinct et conditionnement, et la plupart du temps, il y a acceptation du fait de la part de la biche. Parfois elle s´enfuie, en raison de son propre conditionnement et instinct de survie. Cependant, il n´y a pas de jugement. La vie s´exprime sans jugement.La Source ne juge pas.Tout est simplement comme cela doit être, non pas pour telle ou telle raison, mais simplement parce que cela est. Il n´y a pas de besoin de justification, pas de jugement. La Source est toujours au moment présent, ni les jugements, ni les significations ne sont. C´est une expression et une manifestation continuelle de la Source qui se déroule, par le biais de vibrations qui nous apparaissent sous forme d´évènements spécifiques. En réalité, rien ne se produit jamais.La Source bouge, mais la Source demeure.

haut de page

BUT DE LA VIE

Le seul but de la vie, c´est simplement "de vivre" et "d´être".Être, c´est la nature de la Source, et "vivre ou fonctionner" est la nature de l´Univers où nous sommes venus de notre plein gré. Le corps que nous prenons pour le nôtre est un mécanisme tout à fait unique qui permet à la Source de fonctionner par son intermédiaire.

Le corps est presque comme les mains de la Source.

Chaque corps, en tant que champ vibratoire, n´est pas seulement une partie de la Source, il fait un avec la Source. Chaque corps est unique, avec des vibrations et des pulsations, comme une pièce d´un grand puzzle, en interactions constantes avec la Source. La Source est tout ce qui est. Tout est à disposition dans la Source. Lorsqu´un choix est possible, toutes les solutions sont également présentes. Certaines amèneront des évolutions telles que nous les avions pensées. D´autres n´apporteront aucunes modifications perceptibles à notre niveau vibratoire. D´autres nous mènerons à la souffrance dans notre vecteur corporel, avec la sensation d´avoir raté, d´avoir failli, d´être responsable et coupable puisque nous nous permettons de juger, les autres parfois, et plus souvent bien plus durement que nous-même. Au moment d´un choix nous avons bien étudiéce que la Source avait mis à notre disposition. Notre vécu avait peut-être placé des masques ou même effacé des options. C´est là qu´il est indispensable de penser nouvellement ; à nous maintenant de prendre cet événement qui nous a arrêtés, attirés, et de le placer comme une expérience passée. Nous devons vivre ensuite dans le positif puisqu´il est le résultat de ce que nous nous sommes offert pour avancer dans notre chemin de vie. Quelle qu´en soit la sensation reçue, cette épreuve va nous grandir. Cette énergie nouvelle nous propulse vers la prochaine étape, celle qui nous mènera encore vers une suivante sur notre chemin, vers le but que nous nous sommes nous-même choisi. Chacune des solutions offertes lors d´un choix sont des facettes de notre ego.
Quelles que soient les solutions proposées nous aurions eu un choix puisque c´est le seul cheminement possible. Et n´ayons aucune crainte, les solutions que nous n´avons pas sélectionnées cette fois nous seront à nouveau présentées lors d´une autre phase sur notre chemin de vie. Oui, le moment présent n´est pas toujours agréable pour le corps, parfois, il y a douleur, parfois il y a souffrance. Mais nous devons nous souvenir, qu´aussi longtemps que nous aurons la notion d´individu, toutes les dualités seront là . S´il y a le bien, il y aura le mal, et s´il y a plaisir, il y aura aussi douleur, s´il y a bonheur, il y aura aussi malheur. Le mal sous ses diverses expressions serait un principe séparateur, nous éloignant de l´idéal vital. Le bien, l´élément unificateur, nous en rapprocherait.
Ces dualités coexistent comme les deux côtés d´une même pièce. Leur coexistence n´est pas un problème et leur existence est en relation directe avec l´équilibre constant de la Source. Il est urgent d'en être conscient.

Le problème surgit quand nous en arrivons aux préférences.

Lorsque nous ne voulons tenir qu´un aspect de la pièce, qu´une seule face et pas l´autre. Nous voulons le bonheur en excluant le malheur. Chose impossible, puisque bonheur et malheur sont deux composantes vibratoires d´une même chose. Quand la dualité est profondément acceptée en nous-même, elle est également transcendée et ne peut plus nous toucher. Nous verrons la dualité comme la partie naturelle de la manifestation perçue. Elle sera toujours là aussi longtemps qu´il y aura la notion d´individu. Mais la recherche constante d´un seul aspect, d´un seul côté de la pièce, du bonheur, du bien, du plaisir se sera arrêtée. Après une totale "dés- identification" qui vient avec une conviction totale et inébranlable les dualités ne seront plus là , parce qu´il n´y aura plus un seul ‘individu" pour s´y attacher. Cela se produit dans le cas de maîtres réalisés que sont parfois certains gourous, chez lesquels la Source n´est plus identifiée au mécanisme corps-esprit, et chez qui un "individu séparé" cesse d´exister. Si la réalisation totale n´est pas là , de telle sorte que le sens d´être un individu est toujours présent, mais qu´il y ait suffisamment de compréhension, l´angoisse à propos de l´avenir ne se soulèvera cependant pas. Nous en arriverons à savoir qu´il n´y a rien de constant dans la vie, mais "le changement", avec plein de surprises :"le moment présent ne vieillit pas". Chaque moment est comme un flocon de neige, unique, pur, qui ne peut pas se répéter, et qui peut être apprécié dans son effet de surprise. Cette compréhension et cette attitude apportent la paix. Ce but est notre voie, notre chemin.

haut de page

AMOUR INCONDITIONNEL

L´amour inconditionnel nous sera donné. Il n´y aura ni haine, ni envie, ni fierté. Une fois que nous comprenons qu´il n´y a plus d´individu, mais seulement une fausse sensation "d´être ici", qu´il n´existe pas d´action personnelle, mais seulement une sensation fausse d´action, pouvons-nous alors détester l´autre pour ce qu´il fait ? Non, parce que nous savons qu´il devait le faire, soit parce qu´il pensait bon le choix qu´il a déterminé, soit il n´avait pas d´autre choix. Quand nous aurons réussi à admettre qu´Hitler ou Mère Teresa sont des manifestations de la Source, nous ne verrons plus aucune "séparation", nous serons la SOURCE..

L´"Amour"apparaîtra comme le reflet de la Source.

Il n´y aura pas d´envie parce que tout le monde sera accepté pour son caractère unique sans jugement. La fiertén´a aucune raison d´exister puisque chaque action est la Source en mouvement. Si le corps est récompensé, le bonheur peut apparaître et être ressenti dans le bas niveau de vibration, mais c´est tout. Tout est expression et manifestation de la Source. La conséquence la plus importante de l´acceptation de la Source est une attitude de détachement.

L´acceptation.

Nous ne sommes alors plus émotionnellement impliqués dans les évènements acceptés sans jugement. Les actions continueront à avoir lieu, mais nous ne sommes plus concernés quant aux conséquences. Il n´y aurait donc plus d´attente ni d´implications. En absence totale de responsabilité pourquoi alors se casser la tête ? Il nous suffirait seulement de faire de notre mieux, sachant que tout est régi par la Source. Des actions seraient effectuées, des sentiments apparaîtraient, mais nous ne serions pas émotionnellement impliqués dans les conséquences, sachant que telle action ou telle émotion devait se produire, comme action de la Source, et non comme notre action. Ne serait-ce pas une attitude de retrait ? L´acceptation de ce qui est, comme l´attitude de détachement ne signifie pas un manque d´action ni un manque d´émotions.
Quand nous tombons malades, la maladie est acceptée, mais cela ne nous empêche pas de faire de notre mieux pour nous guérir , ou au pire aller voir un médecin. Cependant, il n´y aura pas d´implications quant à l´issue, au résultat, de cette action, sachant que, s´il est du destin de notre corps de guérir, il guérira, sinon, il ne guérira pas. C´est comme être témoin d´un accident, mais ne pas y être impliqué. Tout est regardé par les yeux d´un témoin, sans implications émotionnelles. Les pensées, les émotions positives ou négatives continuent à apparaître, mais elles sont acceptées comme une partie de ce qui est. Il ne nous viendrait plus à l´esprit de s´y accrocher ou de s´identifier à elles. Les pensées et les émotions négatives seraient encore là , pour un court instant, comme réaction instinctive causée par un conditionnement inhérent, et elles disparaîtraient aussi vite qu´elles apparaîtraient. En raison de l´acceptation implicite, il n´y aurait aucune implication rationnelle, aucun désir conscient ou subconscient de s´y attacher.C´est l´acceptation qui est signifiée ici. Une telle acceptation empêche une lutte émotionnelle ou des réactions émotionnelles prolongées, elle délie de tout, elle devient négation de la vie.
Par contre une acceptation comprise apporte une paix intérieure. Nous serons alors plus centrés sur nous-même et beaucoup plus stables émotionnellement.

Le détachement.

L´attitude de détachement prévient également du mauvais stress qui est une raison importante dans les maladies humaines. Une des causes de la souffrance est notre identification au mécanisme corps-esprit, dû à notre impression illusoire, nous l´avons maintenant bien compris, de séparation. Si la notion d´individu existe en nous, il y a la douleur et la souffrance associée. Pour un maître réalisé, le corps expérimentera la douleur, cependant, il n´y aura personne pour souffrir. Mais tant qu´existe l´identification la souffrance demeure toujours présente.
Une autre cause de souffrance est notre identification à nos émotions et pensées négatives qui naissent en nous et que nous nourrissons. De telles réactions émotionnelles prolongées conduisent au stress-réponse là où nous ne sommes plus capables de gérer nos émotions. Nous nous ressentons impuissants et frustrés, de sorte que nous les intériorisons avec la tension associée, tout en étant bloqués dans la réponse entre fuite ou combat. Quand nous faisons face à un trouble nous éprouvons de soudaines et nouvelles émotions, telles que la colère, la crainte ou la vulnérabilité. Ces épreuves ne sont pas celles qui créent le stress-réponse. Ce qui crée le mauvais stress, c´est de maintenir des émotions négatives pendant de longues périodes. Ce qui mène inexorablement vers la maladie. Le mal que nous avons à nous exprimer dans ces situations entraîne le mal à dire, donc la maladie.


Une petite appartée en rappel sur les pensées.

Nous savons que les pensées sont créatrices. Ce sont nos pensées qui crééent notre environnement de vie et d'esprit. Si nous nous obligeons à être au maximum de nos pensées positives un maximum de temps pendant lesquels nous essayons de maîtriser notre "mental", nous nourrissons alors les égrégores de pensées positives. Nous arriverons alors plus vite et plus aisément à une vie sereine. Puis nous accéderons ensuite au stade d´ "Être de lumière".

Mais, avec une compréhension suffisante de la Source, et avec l´attitude de détachement qui l´accompagne, nous ne pourrons plus retenir nos émotions bien longtemps. Nous ne pourrons plus nous sentir autant impliqué émotionnellement pendant de longues périodes. Nous ne pourrons plus nous identifier aux pensées et aux émotions négatives. Ni la tension chronique, ni le trouble dû au stress ne seront créés. Par notre attitude de détachement nous alimentons l´acceptation qui se prolonge par l´acceptation des résultats de nos propres actions, jusqu´à l´acceptation du trouble ressenti par les actions venues de l´extérieur. Et quand nous acceptons ce qui est comme actions de la Source sur lesquelles le corps n´a aucun contrôle, nous observons ce qui arrive, sans implication émotionnelle prolongée. L´implication émotionnelle et l´identification ultérieure ne sont pas effectives. Comme le jugement n´est plus d'actualité non plus, notre corps peut mieux réagir à un trouble par des émotions spontanées brèves : nous n´en supportons plus d´implication ultérieure. Nous pouvons alors aller vers une remise en cause de notre perception de la vie, une remise totale de soi à la Source. Un bon fondement en spiritualité peut prévenir notre identification avec les pensées et les émotions, ainsi qu´avec le"stress-réponse", et la plupart des maladies. La compréhension au plus haut niveau de la Source nous apporte aussi une paix intérieure. Il s´ensuit une sérénité et un calme, en raison de notre esprit et corps détendus, qui se contentent d´observer le moment présent, comme un témoin, presque comme si nous regardions une pièce de théâtre. Tout ce qui paraissait très réel et très sérieux auparavant semble être un rêve vivant; les questions se font de moins en moins nombreuses, et le véritable éveil commence.

L´acceptation et le détachement ne peuvent être forcés. Une compréhension suffisante de la Source, une appropriation totale que la séparation est une illusion, peut probablement mener vers une telle acceptation et un tel détachement.

Que viennent cette compréhension et cette appropriation par la grâce de la Source, apparaîtra alors spontanément une sagesse débordante, l´Amour inconditionnel. L´Illumination n´est pas une simple compréhension intellectuelle de la Source, mais en est une réalisation totale et intuitive.

haut de page

NIVEAUX DE CONSCIENCE

L´Illumination est une neutralisation totale et inébranlable du sens d´être acteur. C´est la réalisation qu´il n´y a jamais eu d´individu séparé, et qu´il n´y en aura jamais. L´Illumination, c´est la dés-identification entre la Source et tout mécanisme corps-esprit, de telle sorte que le sens d´"être un individu" cesse d´exister. L´ego sera encore ici en partie, et gouvernera le fonctionnement du corps selon sa génétique et son conditionnement ; et il y aura une identification avec un nom donné qui ne sera qu´une étiquette pour aider le fonctionnement terrestre, cependant, l´identification avec un corps ou avec des pensées, des émotions, des actions qui peuvent advenir, n´existeront plus. L´illumination, c´est se réveiller du rêve vivant, en tant que Source.
L´Illumination, c´est transcender"l´attitude de détachement".

Avec le détachement la cause secondaire de souffrance est ôtée. Avec l´Illumination, l´identification avec le corps est retirée, éliminée éternellement.
Souvenez-vous que l'identification au corps est la cause unique et première de toute souffrance. Le corps peut ressentir de la douleur. Pourtant, en réalité, il n´y a aucune identification avec cette douleur, puisqu´ "il n´y a personne".

La souffrance n´est plus, la compassion reste.

Rechercher l´illumination au travers d´efforts personnels ne fait que renforcer l´existence d´une personne illusoire. L´illumination ne se produit que par la grâce de la Source. Elle peut être accélérée par une compréhension suffisante, grâce de la Source du "Nous sommes la Source".

Il est important de noter ici que l´illumination dont nous parlons ici n´est pas perceptible dans la sphère terrestre et matérielle dans laquelle nous vivons. Il y a un risque énorme de manipulation et de détournement des personnes sensibles ou faibles. Nous devons être très vigilants autour de nous si nous percevons de telles attitudes de dés-identification à des fins peu louables, voire perverses mais de toute façon toujours destructrices.

L'illumination ne peut pas être apportée :   ELLE "EST" ou ELLE "N'EST PAS", c'est la SOURCE.

haut de page

ORIGINES DE LA VIE

Avant le Big Bang, selon les découvertes les plus récentes (en 2007) en Physique Moderne, l´explosion cosmique qui a eu lieu il y a quinze ou vingt milliards d´années, et qui a établi le commencement de notre univers tel que nous le connaissons, il n´y avait qu´un espace à dix dimensions, auquel nous nous réfèrerons sous le nom de"Hyperespace".
Juste un instant avant le Big Bang, au tempsΞ0 ­­, cet espace à dix dimensions était plutôt stable.
Mais, avec le Big Bang, il est devenu instable et a commencé à se déplacer.

Ce mouvement est vibrations.

Quatre de ces dix dimensions commencèrent à se propager de façon explosive, tandis que les six autres se contractèrent jusqu´à l´infiniment petit.
Quatre dimensions de l´Hyperespace continuent à se propager, et c´est l´Univers, tel que nous l´observons maintenant, avec son espace à trois dimensions matérielles, longueur, largeur, profondeur, et la quatrième dimension, le temps.
Cette expansion est mesurable, semblable à l´expansion d´un ballon, en raison du fait que d´autres étoiles et galaxies s´éloignent de nous à très grande vitesse.
D´autre part, moins d´une milliseconde (10-43 sec) après le Big Bang, les six autres dimensions se sont contractées en une dimension bien inférieure à un millimètre (10-33 cm).
>>>>>>Ces six dimensions nous sont la plupart du temps invisibles, de telle sorte que de notre Hyperespace à dix dimensions nous n´en percevons que quatre.
>>>>>>Ces six dimensions continuent à vibrer, puisque faisant partie de la Source, et appartiennent à notre Hyperespace.
Elles génèrent ce qui a été baptisé "supercordes" unidimensionnelles, également invisibles, bien qu´en nombre infini. Ces "supercordes" peuvent être comparées à des cordes de guitare, où chacune vibre à une fréquence différente. Leur mouvement vibratoire constitue un champ géant, qui est appelé "Champ d´Énergie Universelle".

Aux vibrations basses correspondent les basses énergies.

Les Supercordes basses nous apparaissent sous forme de matière, les arbres, la terre, nos corps, etc... mais là aussi se trouvent les pensées les plus viles et crapuleuses. Les fausses valeurs basées sur l´argent et l´"avoir", beurk !

Tandis qu´aux vibrations élevées, correspondent les énergies hautes, subtiles.

les Supercordes hautes nous sont toujours invisibles et constituent le "champ d´énergie universel" plus subtil. C'est là que se retrouvent les "Êtres de Lumière".

Les Champs d´Énergie

Chaque supercorde porte de l´énergie à partir de laquelle, d´autres formes d´énergie sont crées. À tout moment, cette énergie est transférée du champ universel subtil vers le champ universel de formes. Les astrophysiciens continuent à chercher la prétendue "masse perdue de l´Univers", sans réaliser que c´est le Champ d´Énergie Subtil, qui est sans masse et extrêmement petit, donc, indétectable.
Ces supercordes n´apparaissent pas sous forme de matière, mais il y a interaction avec la matière. Elles imprègnent tout, et elles fournissent une Énergie Supplémentaire à nos corps. La médecine actuelle (2007) ne tines absolument pas compte de cette énergie.

Lors de traitements en énergie universelle,par le REIKI par exemple, c'est cette énergie qui nous vient par ces supercordes.

Le Champ d´Énergie Subtil Universel est l´univers physique, la manifestation de la Source.
Ce que nous appelons la matière provient des vibrations denses des supercordes, qui agissent aux niveaux bas d´énergie. Leurs propriétés apparaissent à notre conscience sous forme de matière solide. Elles ne sont pourtant toujours rien d´autre que des vibrations. Nos corps sont des Champs d´Énergie Universelle grossiers et individualisés, qui apparaissent à notre conscience sous forme de matière solide. Aussi, ce n´est que lorsque la conscience émergea, et, avec elle, l´illusion de la matière que l´apparence erronée de la séparation émergea également. En vérité, nous savons que l´univers ne consiste qu´en formes de vibrations denses et subtiles, et rien d´autre. La matière n´est qu´une étiquette, une illusion, une vérité limitée que nous mettons en ordre pour décrire les vibrations denses. Nos corps, et tout ce qui est autour de nous, sont des corps vibrants d´énergie, et la matière séparée et solide n´est qu´une illusion de l´esprit.

Les différences proviennent en fait de la force électromagnétique, le photon, qui est une vibration différente des supercordes. Cependant, chaque aspect ou chaque apparence correspond à un différent niveau de conscience.
>–> Le niveau le plusélevéde la Source est l´Hyperespace à dix dimensions.
>–> La Source en déplacement crée le "plan vibratoire non-local" niveau sous-jacent du premier avec les supercordes. Ce second niveau voit les vibrations des supercordes se déplacer dans l´espace à 10 dimensions.
>–> Le troisième est le "plan vibratoire local". Il se réfère aux mêmes supercordes, mais cette fois, sous forme de leurs projections ou de leurs "reflets" dans notre espace-temps à quatre dimensions visibles. Ce niveau décrit comment les dix dimensions de l´Hyperespace sont perçues par les quatre dimensions de notre espace-temps traditionnel. Ce troisième niveau observe leur mouvement dans notre espace-temps à quatre dimensions en a une perspective déjà limitée. Nous pensons que tous les mouvements et toutes les connections sont limitées aux quatre dimensions puisque c´est ainsi que les vibrations sont perçues au troisième niveau de réalité.
>–> Le "plan physique" est le quatrième, le plus bas niveau de la Source. C´est la réalité dans laquelle la conscience a émergé, à l´extrémité la plus basse du spectre d´énergie. Les vibrations qui apparaissent à la conscience sous forme de "matière" sont les seules prises en considération. Autrement dit, c´est uniquement de l´Univers physique dont nous sommes conscients. Cette réalité est très "locale" et a l´apparence la plus limitée. Ces quatre systèmes co-existent et sont notre source, bien que nous ne soyons surtout conscients que du quatrième niveau.

haut de page

LIENS ET RÉALITÉS

LOCALITÉ

Jusqu´en 1964, les physiciens pensaient que l´Univers était "local".
"Local" signifie que si deux objets A et B sont séparés et distants dans l´espace, pour que l´objet A ait une influence sur l´objet B, il fallait
==> soit que A voyage dans l´espace et parcourt le chemin jusqu´à l´objet B pour physiquement l´influencer
==> soit A envoie un signal à B afin que ce signal puisse à nouveau traverser l´espace, trouver B et l´affecter.
Si A ne pouvait pas effectuer l´une de ces opérations, cela voulait dire que A ne pouvait avoir aucune connection avec B. Autrement dit, selon le principe de "localité", toutes les connections se font au moyen de notre espace-temps à quatre dimensions, et en conséquence, sont limitées. C´est également, en partie, dû à la "localité" apparente, que nous voyons une séparation entre la plupart des choses dans l´Univers.

NON­LOCALITÉ

Nous pensions que, si deux choses sont très éloignées l´une de l´autre, elles n´ont alors aucune connection. Nous pensions que, si deux choses sont l´une à côtéde l´autre, il y avait alors possibilité de connections. Bell a démontré que c´était faux, il démontra que deux objets peuvent s´influencer l´un l´autre, alors que rien de visible ne voyage dans notre espace-temps. Cela signifie que deux entités peuvent être éloignées de plusieurs kilomètres ou de plusieurs années lumière, elles restent cependant toujours connectées et peuvent s´influencer l´une l´autre instantanément.
La "non-localité" renvoie à l´existence d´un espace, d´une dimension, qui ne nous est pas perceptible, et qui cependant existe à un niveau très élevé.
Tout y est relié à tout, au-delà des limitations de l´espace temps.

Tandis que "localité" signifie "dans l´espace et dans le temps","non-localité" signifie "hors de l´espace et hors du temps".

Tout est vibrations, tout est relié avec tout de façon "non-locale", pour former la Source.


Selon l´holographie, qui est une branche de l´optique, à partir de chaque petite partie d´une image photographique, la totalité de l´image peut être reconstruite, comme si une petite partie contenait le tout, de façon très surprenante.

De même avec un brin d´ADN il est possible de recréer un être entier.

Un ensemble vibratoire à dix dimensions

La Source en mouvement est un ensemble vibratoire à dix dimensions, et non limité à l´univers physique visible à quatre dimensions. Comme chaque matière de notre univers existe en fait sur le plan à dix dimensions, chaque personne est reliée à toute autre personne et toute autre chose dans l´univers.

Les perceptions dites "extraordinaires" ne sont pas du tout extraordinaires. La télépathie existe en raison de notre liaison étroite avec la "non-localité" en dehors de l´espace à trois dimensions. Les rêves prophétiques ou la sagesse intuitive sont dues à la connection "non-locale" au-delà de notre dimension temps. Dans le premier cas, l´espace est transcendé, dans le second, il semblerait que ce soit le temps.
Comme tout est toujours au complet, en mouvement certes, tout est toujours présent partout puisque "c'est La SOURCE".

haut de page

Le prophète est relié.

Il n´y a pas de notion temporelle entre ce qu´il dit et ce qui est dans son esprit. C´est pourquoi il ne peut pas dater puisqu´il n´y a pas de date : tout est là !
Nous pouvons comprendre également comment nous effectuons des soins à distance, en accédant à l´Énergie Universelle de façon "non-locale". La "non-localité" explique les coïncidences sans cause, la synchronicité, mais aussi la conscience collective, le fait que tous les esprits soient reliés, et également le fait que toute information du futur ou du passé est à notre portée. La "non-localité" est beaucoup plus subtile que la "localité". Quand nous dirigeons l´Énergie Universelle ou une pensée, du point A vers un point B éloigné, nous faisons voyager l´énergie et la pensée, dans l´espace, par relation "non-locale" entre A et B. Inutile de s´imaginer le voyage nécessaire. il n'y en a pas car tout est LA SOURCE.

La Source n´a bien entendu aucun souci ni aucune préférence sur la façon de se déplacer.
Tout se déroule à l´intérieur d´Elle-même
.

Elle ne peut pas se séparer de son mouvement pour contrôler son mouvement.

C´est un état d´Unité.



Retour vers le menu "Harmonie Inter Galactique"