banniere-ghu-JD.jpg page index
Nous sommes en . bzh le Lundi 11 Decembre 2017
Bonne soirée ! Il est 20 heure 00. Bienvenue sur mon site. Bonne lecture.
Connectez-vous, merci.
Un principe simple : "quand tout le monde pense la même chose... c'est que plus personne ne pense !"

Mes analyses ou élaborations



Mes textes extraordinaires de limpidité !


Et aussi :

Je vous conseille
les 6 textes ci-dessus.

BALIVERNES

Les éoliennes et votre argent.
L'arnaque de l'éolien ?
Suite de l'arnaque de l'éolien ? Le MENSONGE PLANÉTAIRE CLIMATIQUE

Textes honteux pour notre FRANCE

Milivudes ???
Milivudes, le retour !


ACTIONS LOCALES en COURS
PÉTITIONS

SOUVENIR POLLUANT

Auteur premier du texte : Jacques DUSSIN
Dernière mise à jour : 1/02/2012 - 6-12-2017

Le souvenir

Le souvenir est une remontée d'un état de conscience existant, d'un épisode déjà vécu qui réapparaît. C'est une réaction chimique dans le cerveau.

Il peut s'en suivre une joie immense, et c'est l'agréable débordement d'Amour.
Une douleur intense peut être réveillée. Et le débordement peut alors être désespoir ou haine.

Le désespoir se retourne vers celui qui porte le souvenir, la haine se déchaîne à l'extérieur, vers ce qui a fait remonter le souvenir. Des actes, des paroles qui seront sans doute des regrets mais qui, dans le moment, ont nourri et renforcé le sentiment né du souvenir.

Regardons le en face, ce souvenir, sinon il reviendra encore plus fort la prochaine fois.

Ce que je nomme mauvais souvenir

C'est ce qui me fait réagir à (dans) une situation par des propos ou une attitude contraire à la Grande Harmonie Universelle.
Ce qui m'irrite encore plus est de voir chez un autre ce qui existe au fond de moi et que je cherche à évincer.
L'autre me montre ce que je n'ai pas encore corrigé en moi. L'autre est en fait moi-même puisque nous sommes UN et universel dans la Source.

« Le petit gros qui râle et se met en colère pour une babiole. »

Première analyse

Il est petit et me rappelle un hiérarchique.
Il est gros et pour moi il ne se respecte pas en étant gros comme ça.
Il râle et même si je ne capte pas toutes ses paroles j'entends qu'elle sont pleines de basses vibrations. Il se met en colère car c'est le seul moyen d'expression à sa portée.
La babiole me situe face à cet état primaire dans lequel j'étais lors du début de mon apprentissage de la vie.

un peu plus loin dans le ... regard

Ma solution est de le voir, de se l'approprier, et de l'accepter.

Ce souvenir quel qu'il soit,

Je ne le fuis plus, donc je ne le nourris plus : je le vois.
Je sais que c'est à moi et je le prends en main : je me l'approprie.
Je l'accepte, je le prends en moi, je vais le digérer : je l'accepte pour ce qu'il est.

Ce souvenir ne sera plus

Et alors ? Moi je trouve que l'évolution est trop lente, puisqu'elle est plus lente que moi encore...

Entre l'idée et l'acte au quotidien, avec la force de l'environnement, le poids du passé, la charge de l'éducation, le plomb des ancêtres, le piège des automatismes il M'est très difficile de mettre en œuvre les propos que je tiens.

Mais je sais que la route est longue et pleine de découvertes.

Venez avec moi, nous cheminerons ensemble.

Jacques DUSSIN
Recherches sur le site. ω Sommaire© ω ® ω Lexique ω DÉconnection

Reprises des encodages d'affichage pour moins de ☻ ☺ ▒ sur les écrans ! Mais si ça arrive encore, prévenez-moi en m'indiquant la page concernée, merci !


Merci, je ne demande rien, un don étant un élan du cœur.

CSS Valide !

Une totale refonte de ce site a été réalisée !
De nouvelles rubriques vous sont donc proposées.
Qu'en pensez-vous ?
Merci de votre réponse
par le forum ou en direct . !


.