banniere-ghu-JD.jpg page index
Nous sommes en . bzh le Mardi 19 Septembre 2017
Il est 24 heure 34 ! C'est tard ! Pour votre santé, il est recommandé de songer à aller (ou retourner ) dormir.
Connectez-vous, merci.

Les bienfaits du Taï Chi Chuan

La posture debout.

Dite posture 'du pilier' ou 'de l’arbre'.

La posture debout est une pratique extrêmement profonde, qui est fondamentale dans l’approche du travail sur la santé car il comporte les deux dimensions fondamentales de l'équilibre vital que sont le travail sur le corps et le travail sur l’esprit.

Le corps

La position debout est considérée comme la plus naturelle de l’homme qui se tient debout ( en principe).
Dans le corps, les organes internes sont fixés aux os, le sang circule de façon optimale lorsque le corps est dans la position debout.
Ceci étant, pour garder son corps en bonne santé c’est-à-dire prévenir l’apparition des déséquilibres et soigner certaines maladies, l’homme doit faire vivre son corps. Il doit être mobile, donc bouger, par des exercices physiques comme la marche, la course à pied, la natation, etc.
L’exercice en position debout est une forme particulière d’exercice que l’homme ou la femme peut pratiquer pour renforcer sa santé. Les deux côtés du corps vont alors auto-rééquilibrer leur force.
Cet équilibre est souvent perdu à l’âge adulte en raison des mauvaises positions. Des troubles corporels dûs à ces mauvaises postures passent souvent inaperçus mais participent au mal-être physique et mental global.
Grâce à cette pratique, la force corporelle s’équilibrera. Le sang circulera efficacement, les organes internes seront « énergisés » et massés par la respiration abdominale. Les muscles se détendent et le système tendineux se trouve être bien sollicité.
La respiration abdominale abaisse le diaphragme et ensuite le remonte, massant ainsi les viscères dans le bas-ventre
Cet exercice, forme de Qi Gong statique, se combine facilement aux pratiques en mouvement comme le Taï Ch Chuan. Cela dit, la position « statique » est plutôt dans l’apparence extérieure, car des micros-mouvements se produisent spontanément dans le fonctionnement corporel et comme les articulations sont pliées à un certain degré, une légère sudation peut se produire, ce qui participe au relâchement et à la sensation générale de bien-être.
Après un certain temps de pratique, qui peut être de plusieurs jours, de plusieurs mois ( voire de plusieurs années ), le système nerveux est positivement renforcé. La résilience du corps s’améliore, on luttera alors bien plus facilement contre la fatigue générale et les effets du stress.

L’esprit

La posture debout est également une forme de "méditation debout". En effet, en gardant une position en apparence immobile on va pouvoir concentrer son esprit sur un « objet » de méditation ( que chacun choisi librement ).
Cette pratique debout présente les mêmes avantages que la méditation assise telle qu’on la pratique dans le bouddhisme, mais elle a l’avantage de travailler sur l'esprit, bien entendu puisque c'est une méditation, mais en même temps sur le corps.
Les positions du Tai Chi Chuan favorisent le drainage de la lymphe et renforcent le système immunitaire, elles favorisent la circulation sanguine et celle de l’énergie vitale, l’élimination des toxines et la régénération des cellules. Elles fortifient les muscles les tendons et les ligaments.
Avec une pratique qui va s’installer dans le temps et des visualisations précises, le mental va progressivement arriver à un état de calme et de quiétude. Cela va permettre de calmer les émotions trop fortes et de développer un état d’esprit positif. Tout cela va participer à l’amélioration globale de la vie, à travers un bien-être et une sensation générale de détente en pleine conscience, ce qui est primordial.


La posture pratiquée en Taï Chi Chuan au commencement de l’enchaînement.

C’est la posture debout de départ, qui sert de base aux suivantes.
On utilise cette posture pour cultiver le principe vital. On va se placer dans une disponibilité intérieure, tant physique que mentale, qui va nous aider à nous harmoniser avec l’extérieur, l’environnement. Faites en sorte de vous détendre et de respirer doucement mais par l'abdomen.

  1. Le placement des pieds
    Votre posture doit être légère, soyez à l’aise. Tenez-vous debout, les pieds bien à plat et écartés de la largeur soit des hanches, soit des épaules, choisissez ce qui vous semble le plus stable et là où vous êtes le plus à l’aise. La posture correcte deviendra évidente et naturelle avec le temps.
    Gardez les pieds parallèles par l'exterieur du pied ( au début c'est déroutant ) ou les pointes des pieds très légèrement ouvertes. Les genoux doivent être légèrement fléchis vers l'extérieur ( au début c'est déroutant ).
    Au début aidez vous en imaginant que vous êtes assis sur un gros ballon de plage ou un tabouret de bar, les genoux légèrement fléchis.
  2. Position de la colonne vertébrale
    Votre coccyx doit être perpendiculaire au sol sans s’incliner en arrière, mais sans forcer la position qui doit rester détendue. Le bas du dos, du coccyx aux vertèbres lombaires incluses, doit rester relativement droit. La colonne vertébrale a la forme d’un « s » avec des courbures en bas, au milieu et en haut. Ici, on réaligne sa partie inférieure.( Je répète : au début c'est déroutant )
    La colonne vertébrale se redresse donc en rentrant en douceur les hanches dans l’alignement, et en remontant le périné. On n’emploie aucune force ici, on fait tout cela en légèreté.Le reste du dos ne doit pencher ni sur les côtés, ni en avant, ni en arrière.
    Nous retiendrons surtout que la colonne vertébrale sert de support et de lieu de passage du Qi, elle canalise librement l’énergie et la diffuse dans les différents membres et organes.
  3. Position du cou et de la tête
    Comme une énergie arrive au sommet de la tête, le cou et la tête devront être bien droits. Pour y arriver on imagine que l'on tire sur un cheveu du sommet du crane ( Bai Hui ) vers le ciel. La nuque sort légèrement et le menton n’est pas levé ni baissé (on peut imaginer tenir une balle de ping pong entre le menton et la base du cou).Garder le cou détendu, celui-ci doit être librement mobile et prêt à tourner dans toutes les directions.
    En ayant une position bien verticale, l’énergie « Qi » va pouvoir bien circuler entre le haut et le bas du corps, on imagine une ligne qui part du sommet de la tête jusqu’au périnée et on maintient cette ligne à la verticale. Cette ligne est le méridien central « Zhong maï » qui relie la « Porte du Ciel Bai Hui » à la « Porte de la Terre Hui Yin » (le point situé au centre du périnée).
    Positionner la tête de cette façon étire la moelle épinière, ne comprime pas et ne désaxe pas les vertèbres cervicales.
    On n’utilise jamais la force dure, seulement la souplesse, donc il faut s’assurer de ne pas créer de tensions ou raideurs dans la mâchoire, le cou, la tête ou les épaules.
    On retiendra ici que c’est par la position bien verticale que le Qi circule convenablement.
  4. Les yeux
    Au début je vous recommande de pratiquer les yeux fermés pour faciliter la concentration sur l’intérieur de votre être. Toutefois, s’il vous est trop difficile de vous détendre ou de vous concentrer au départ, alors on gardera les yeux ouverts mais l’attention rique d'être attirée vers des sollicitations à l’intérieur du corps.
  5. La langue
    Le bout de la langue peut toucher juste derrière les dents de devant, le palais, ou la glotte. Ces endroits représentent des points de contact des principales énergies corporelles yin et yang. Ces points assurent la circulation de ces énergies. Il DOIT y avoir ce contact.
  6. Le placement de la poitrine et du dos
    La poitrine s’affaisse et s’arrondit en douceur. On va avoir la sensation que la colonne vertébrale « sort » en arrière légèrement. On s'immagine qu'un doigt ou une pique de lance se présente face au tymus : on rentre la poitrine, le dos est légèrement arrondi. Pas trop, non !
    La poitrine de type « militaire » avec le ventre rentré et les pectoraux gonflés est donc exactement l’inverse ce qu’on recherche.
    Du fait que la poitrine est relâchée et que le dos sort légèrement, les omoplates vont pouvoir garder leur place naturelle en restant écartées, les épaules arrondies vers l’avant.
    Lorsque le dos se redresse et que les omoplates s’écartent, cela offre un massage interne aux organes amplifié par la respiration qui va descendre dans l’abdomen (le dan tian inférieur).
    Les épaules vont donc rester détendues et naturellement arrondies.
  7. Le placement des bras
    Les bras sont détendus et vont pendre sur les côtés du corps, les coudes, les poignets et les mains relâchées.
    Nous reviendrons sur l'orientation des mains plus tard. Promis !
  8. Le rôle du mental
    Le rôle du mental va être très important puisqu'on va utiliser l’intention (le Yi) et des images mentales agréables, positives, pour aider à la détente du corps. On va donc se visualiser dans un bain moussant d’eau chaude, ou sous un arbre dans une forêt ; l’important est de trouver des images mentales qui sont adaptées à votre personnalité.


Le temps de pratique varie avec le temps.
Respectez votre rythme et votre envie, tout en gardant une certaine assiduité si vous voulez sentir une progression et une amélioration de votre bien-être.
L’idéal est de pratiquer quotidiennement.
Allez-y, et sachez que vous "travaillez" pour vous !
Personne ne vous juge, ne vous jugez pas non plus !




Haut de page

RECHERCHEZ ce que vous voulez sur le site. ω SOMMAIRE© ω ® ω LEXIQUE ω DÉCONNEXION ω CSS Valide !

VOTRE DON DU COEUR EST TRÈS APPRÉCIÉ

Si vous appréciez mon site et désirez appuyer mon travail, laissez parler votre coeur.
Cliquez le bouton "faire un don", via PayPal, un compte bancaire ou une carte de crédit bancaire . Voyez les choix qui s"offrent á vous par un simple clic sans engagement.
Merci pour votre élan du cœur.
Paiement simplifié par la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée : PayPal, vous le saviez !